Les fourneaux à bois économes

Pourquoi choisir le bois ?

C’est un fait que le désert avance, que la mangrove souffre, que les corvées de bois sont de plus en plus pénibles car de plus en plus éloignées des villages, que les programmes de reforestation peinent à se développer en dépit des amendes infligées dans certaines régions

mais le bois demeure la source d’énergie prépondérante

Le gaz qui progresse notamment dans les petites villes est cher et surtout les femmes maitrisent parfaitement la cuisson au bois (ceci n’exclue pas dans un second temps d’envisager des alternatives à cette technique).

Principe du fourneau à bois économe

En nous inspirant d’un plan existant et en l’adaptant chaque fois aux matériaux disponibles nous avons donc proposé ce fourneau qui permet de diviser par 6 à 10 (suivant utilisation) la consommation de bois et de plus il se »satisfait » de bois de petits diamètres voire de bouses séchées ou autres.

Techniques de fabrication, de promotion et de distribution.

En utilisant les moyens de transport locaux, nous avons décidé de nous déplacer de village en village.

Après avoir rencontré le chef du village, l’imam, le curé… nous allons rencontrer des groupements de femmes à qui nous proposons l’idée.

Si cette idée les satisfait nous formons alors sur place ou dans un environnement proche, un menuisier métallique à la fabrication en nous adaptant aux matériaux locaux mais en restant vigilants sur la qualité des matériaux utilisés.

Nous procédons alors par l’intermédiaire des groupements de femmes à des démonstrations sur les places publiques puis mettons en place des « magasins » dont la gestion incombe complètement aux groupements.

Cette fabrication a un coût (actuellement nous avons négocié à 13000FCFA/fourneau-20 euros main d’œuvre comprise pour des commandes en grande quantité).

Les fourneaux sont vendus 6500FCFA (10euros) par les femmes (1500FCFA d’intéressement à la vendeuse).

L’association participe donc pour 6500FCFA par fourneau.

La somme récoltée par les femmes est réinvestie dans la fabrication de nouveaux fourneaux si besoin.

Bilan actuel

En mars 2018, plus de 400 fourneaux ont été vendus (un fourneau satisfait les besoins d’une famille complète) sur les trois villages de l’île de Mar Lodg et nous avons prospecté cinq villages du Saloum qui développent maintenant le produit (plusieurs dizaines à chaque fois).

Des adhérents de l’association ont exporté le concept au Niger (grosse production), au Mali et au Burkhina Faso.

 

<- retour au dossier…

Association reconnue d'intérêt général, dont les missions sont le Développement durable, la Scolarisation et les Parrainages, et les Echanges culturels